Comment les microphones sans fil transforment l’éducation supérieure

Les microphones sans fil peuvent s’avérer un outil extrêmement utile dans tous les domaines de l’enseignement supérieur, qu’ils soient utilisés dans le cadre des cours, d’événements à l’extérieur, ou encore lors de spectacle live et de présentations. Les produits sans fil étant de plus en plus demandés, les établissements sont confrontés à de nombreux défis, notamment un spectre encombré, le souhait de tout mettre en réseau et la nécessité de disposer d'appareils fonctionnant avec un minimum d'intervention de l'équipe technique. Où que soit utilisée la technologie sans fil, le besoin d’une liaison fiable et d'un son de haute qualité reste constant.

Le sans fil dans les environnements éducatifs

À mesure que les environnements éducatifs se développent, l'audio joue un rôle de plus en plus important. De nombreuses universités sont situées sur de grands campus et disposent souvent de plusieurs sites, parfois dans des pays différents. Cela étant, les conférences sont de plus en plus enregistrées et diffusées en direct vers plusieurs sites, ou archivées pour être visionnées à leur propre rythme par les étudiants lors de sessions en ligne.

De même, l’enseignement à distance, considéré comme un moyen flexible et efficace d’acquérir des qualifications, repose grandement sur les contenus enregistrés pour diffuser les contenus éducatifs à un public géographiquement dispersé. De plus, nombre d’universités complètent leurs financements en organisant des événements externes tels que des conférences et des expositions. Tous ces éléments ont besoin d’une base audio solide, fiable et de haute qualité pour pouvoir atteindre le public souhaité par une intelligibilité sans faille.

Les microphones sans fil peuvent constituer un moyen simple, sophistiqué et efficace d'y parvenir en proposant une technologie facile à utiliser que des utilisateurs tels que les étudiants, les professeurs et les visiteurs peuvent adopter en suivant une courbe d'apprentissage faible, voire inexistante. Toutefois, dans le domaine de l’enseignement supérieur, il n’existe pas de solution unique et il est important d’opter pour des dispositifs qui s’intègrent à d’autres systèmes tout en permettant aux techniciens audiovisuels de travailler de manière efficace et rentable.

Limitations HF

L'un des principaux problèmes auxquels sont confrontés de nombreux utilisateurs de microphones sans fil à travers le monde est le processus continu de cession du spectre HF, qui peut compliquer la recherche de fréquences disponibles. Pour les sites implantés dans des environnements HF encombrés, tels que les centres-villes des grandes métropoles, cela constituera un défi particulier dans la mesure où la vente de bandes du spectre HF se poursuivra au cours des prochaines années.

Une option consiste à envisager l’utilisation de la bande de fréquences DECT (Digital Enhanced Cordless Telecommunications), qui a déjà fait ses preuves dans les espaces de conférences. Les systèmes sans fil DECT, tels que Microflex Wireless (MXW), peuvent constituer une option judicieuse pour les universités car il est peu probable que la technologie DECT soit largement utilisée sur un campus, son spectre se trouvant alors largement exploitable. Dans les zones encombrées, il est possible d'effectuer un balayage des fréquences DECT pour vérifier leur utilisation, déterminer le nombre de canaux disponibles et les verrouiller, créant ainsi une solution simple mais efficace.

La bande UHF est toujours utilisée en spectacle vivant, et la gestion/suivi des fréquences s’effectue grâce à des outils tels que le logiciel Wireless Workbench. Là aussi, à l’issue d’un balayage et d'une analyse du spectre HF, les fréquences les plus propres sont identifiées puis téléchargées dans le système. Ceci est particulièrement utile lors d'événements live, comme une représentation dans une association d'étudiants, car cela donne aux utilisateurs la possibilité de voir ce qui se passe dans le spectre et, si des interférences apparaissent, ou si l’autonomie de la batterie est faible, d'agir en conséquence.

La technologie sans fil étant très utilisée sur tous les campus, la gestion du spectre est cruciale et seule la collaboration avec l'université et les intégrateurs permettra d'obtenir la meilleure solution. Cela implique souvent une combinaison de technologies, utilisation de la bande UHF dans l'auditorium et du DECT dans les salles de cours, par exemple.

Les avantages d'un système sans fil

L'un des principaux avantages des systèmes sans fil est la possibilité de supervision à distance des appareils et d’identification, de manière proactive, de tout problème potentiel avant qu'il n'impacte un cours ou un événement. Auparavant, les techniciens audiovisuels devaient se rendre physiquement dans chacune des salles du campus pour vérifier l'état des appareils ou réagir rapidement si un émetteur bodypack ou un autre élément matériel était porté manquant. Désormais, tout cela peut être fait à partir de leur ordinateur de bureau. Les équipements pouvant être intégrés sur le réseau à l'aide d'un logiciel tel que SystemOn, les inventaires peuvent être stockés et mis à jour automatiquement, ce qui permet de confirmer que tous les équipements sont in situ et prêts à être utilisés.

L’autonomie de la batterie des microphones est l’un des principaux problèmes rencontrés dans les universités, car personne ne veut qu’un microphone cesse de fonctionner au milieu d’un cours. Cependant, comme les appareils sont utilisés sans cesse, tout au long de la journée par des personnes différentes, ils se retrouvent facilement à court de batterie ou sortis accidentellement d'une salle.

En plus d’opter pour des systèmes à longue autonomie sur batterie et faciles à charger, la possibilité de suivre et de gérer à distance les équipements prend tout son sens. Le système MXW, par exemple, propose une autonomie de plus de 10 heures et se recharge simplement en le plaçant sur la station de charge. Comme les chargeurs sont en réseau, il est facile de contrôler leur statut avec précision pour voir le niveau de charge restant sur chaque appareil et s’il durera toute la durée de la session.

En plus de travailler salle par salle, il est également possible d'adopter une approche de suivi à l'échelle du campus complet. Avec Wireless Workbench, les techniciens audiovisuels peuvent configurer leurs outils de supervision de manière à voir exactement ce qui se passe n’importe où sur le campus, et créer des alertes pour mettre en évidence les problèmes éventuels.

Si, par exemple, il manque un microphone, l'alerte mettra en évidence de quel microphone il s'agit et où il manque, évitant ainsi tout retard éventuel des cours ayant lieu dans cette salle. Il est également possible d'effectuer une analyse du bâtiment tous les matins pour informer les utilisateurs de tout problème éventuel et de la nécessité de recharger les micros. Cela aura un effet très important sur la productivité et l'efficacité des équipes du service audiovisuel, en leur permettant de gérer un grand nombre de systèmes depuis un point central, de hiérarchiser leurs activités et d'éviter toute perturbation du workflow de l'établissement ou du campus.

Les systèmes sans fil contribuent sans aucun doute à transformer l'expérience de l'enseignement supérieur en permettant aux voix d'être clairement entendues et aux idées d’être partagées.  Dans cette optique, outre une gamme de systèmes de microphones sans fil de haute qualité et en réseau, Shure s'est engagé à démystifier le monde des technologies sans fil et propose de nombreuses sessions de formation pour vous y aider.


Pour en savoir plus sur la technologie sans fil, assistez à un séminaire organisé par le Shure Audio Institute.

 

John Ellis

Regional Sales Manager

John Ellis is a Regional Sales Manager for the Shure UK Systems Group. When he is not out meeting with London’s top AV integrators and consultants, you will find him demonstrating the finest modern jive dance steps this side of the Thames.